Un commentaire

  1. Du cirque pour la première fois à la Galicière !
    Dimanche après-midi,l’ancienne usine de moulinage La Galicière ac­cueillait pour la toute pre­mière fois de son histoire un spectacle de cirque. C’était La Belle Icare (troupe soute­nue par le cirque du désas­tre) pour le plus grand plai­sir des petits et des grands venus nombreux.
    En introduction au specta­cle, Jean-Pascal Crouzet, membre de l’association « Les amis de la Galicière » a présenté ce collectif circas­sien, originaire de la région Rhône-Alpes, qui a la ferme volonté de réduire son em­preinte carbone.

    Un cirque engâgé

    En effet, plus qu’un simple spectacle de cirque, ces artistes défendent des valeurs écologiques et dénoncent es problématiques inhérentes à leur métier. Ils ne se déplacent qu’à vélo ou en calèche, et vont de village en village.
    C’est après une période de résidence sur la commune de Montagne que ces derniers font plusieurs représentations sur le territoire Royans/Sud Grésivau­dan.
    Puis, la vingtaine d’artistes est entrée en scène, à vélo. Tout au long du spectacle, les moments de poésie se succèdent : acrobaties à vé­lo, prouesses vertigineuses, moments d’humour, musique … C’est un spectacle va­rié ponctué de délires en tout genre que La Belle lca­re a proposé aux Chattois, ravis. Ces derniers pou­vaient poursuivre la soirée à la Galicière en dégustant une assiette champêtre.

    Lucie GERMAIN-BROTTES,

    Dauphiné Libéré Mardi 27 août 2019

Commentaires fermés